LES SYMBOLES DE LA BRETAGNE

Page d'accueil

"GWENN HA DU" (blanc et noir), le drapeau de la Bretagne, a été créé en 1923, par l'architecte Morvan Marchal, et a flotté pour la première fois officiellement en 1925, à l'exposition des arts décoratifs de Paris. Il comporte 5 bandes noires qui symbolisent les 5 anciens pays de l'évêchés de Haute-Bretagne, Dol, Nantes, Rennes, St Brieuc, St Malo, et 4 bandes blanches, qui symbolisent les 4 anciens pays ou évêchés de Basse-Bretagne  Cornouaille, Léon, Trégor et Vannetais. Le quartier d'hermine sur fond blanc, rappelle l'ancien blason des ducs de Bretagne.

Qui sommes nous ?

Le "TRISKELL" (du grec "triskelês" qui signifie à 3 jambes) : ce motif décoratif n'est réapparu en Bretagne qu'à partir des années 20, mais il a été utilisé par les anciens Celtes et on le retrouve sur de nombreux bijoux de l'époque de Tène (de 450 à 200 ans environ avant J.C.) Comme la roue ou le svastika, le triskell  peut évoquer le soleil ou le mouvement perpétuel.

Costume du Cercle

l'HERMINE : Ce petit mammifère carnivore a été utilisé très tôt en héraldique (relatif au blason), soit de manière réaliste (c'est l'hermine passante), soit sous forme stylisée (sans doute inspirée de sa fourrure), ressemblant un peu à une croix avec 3 pointes vers le bas. Adoptée en Bretagne par la lignée ducale des Montfort, elle a fini par être considérée un peu partout comme "le" symbole de la Bretagne et aujourd'hui, elle se retrouve de fait, dans les armoiries d'un très grand nombre de villes bretonnes.

La Bretagne et ses costumes

Le BZH , les trois lettres BZH, contraction de Breizh (Bretagne), représentent tout un symbole. En effet, il y a quelques décennies, certains Bretons arboraient fièrement ce sigle à l'arrière de leur voiture, mais l'état français déclara cette pratique illégale, prétendant que seuls le pays d'origine avait le droit de figurer sur un autocollant au derrière des voitures. C'était sans compter sur la ténacité des Bretons, qui obtinrent gain de cause au tribunal de Rennes.

Kan Ha Diskan

Gwerz

La devise de la Bretagne « PLUTÔT LA MORT QUE LA SOUILLURE ». Cette devise aurait été choisie par Alain Barbe Torte à l'issue d'une bataille avec les Normands. Barbe Torte et ses soldats étaient poursuivis par les Normands et poussés vers une rivière en crue, et pleine de boue. Barbe Torte vit alors une hermine poursuivre un renard, au lieu de s'enfuir, elle fit face au renard. Barbe Torte suivit son exemple et lança à ses troupes : « Plutôt la mort que la souillure ». Plus tard en 939, Barbe Torte battra les Normands près de Cancale sauvera l'unité de la Bretagne.

Locminé d'hier